IRAN : de la Perse ancienne à la modernité

Dates : du 13 au 25 avril 2020

Animation : M. Pierre Goffinet

(Ou : >> télécharger le programme et un bulletin d'inscription <<)

Les touristes sont de plus en plus nombreux à se rendre en Iran : pourquoi ? L’Empire perse, dont l’Iran a fait partie, était un ensemble considérable qui allait de la Méditerranée à l’Indus. Il a été un carrefour de peuples et de cultures. Perses, Mèdes, Grecs (Alexandre le Grand) et Romains s’y sont croisés et finalement l’Islam s’y est implanté au 7 è siècle. Les traces de cette riche histoire sont partout présentes : mausolées, palais et mosquées, sculptures rupestres, temples du feu et tours du silence, œuvres d’art de toutes sortes, miniatures persanes, etc.

Les religions aussi y ont occupé une grande place : le zoroastrisme et le mazdéisme, puis le manichéisme et le christianisme de type nestorien, et enfin l’islam. Nous aurons aussi l’occasion de rencontrer des témoins : islamique, arménien orthodoxe et catholique. Ces rencontres sont un peu le logo de « Terre de sens », comme l’ambiance ‘bon enfant’ qui règne entre nous, marquée par la cordialité et l’entraide. Un voyage en toute tranquillité et sécurité, car nous circulerons seulement dans la partie centrale du pays, loin des frontières de l’Irak et de l’Afghanistan !

PROGRAMME :

J1 : Envol en milieu d’après-midi de Bruxelles pour Shiraz avec Turkish Airlines en faisant une escale à Istanbul.

J2 : Quelles sont les grandes étapes de l’histoire politique et religieuse de la Perse et notamment de l’Iran ?

Arrivée en milieu de nuit à Shiraz, ville religieuse de poésie et de pèlerinage. Accueil et transfert à l’hôtel. Installation pour 3 nuits. En fin de matinée, visite de la mosquée de Nasir-ol-Molk (dont une des salles de prière est ornée de colonnes torsadées éclairées de vitraux), la madrasa du Khân, toujours en activité. Découverte de la mosquée Vakil à l’entrée du bazar de Shiraz. Flânerie dans le bazar dont des ruelles sont couvertes de coupoles. Arrêt au mausolée de Hâfez, le plus illustre poète persan (14è s.) dont l’œuvre littéraire est d’une richesse et d’une subtilité incomparables.

J3 : Quelles sont les religions antérieures à l’arrivée de l’Islam ?

excursion d’une journée à Persépolis (« ville des Perses » en grec), seule cité royale achéménide à offrir des vestiges archéologiques importants. Fondée par Darius 1er en 518 av J-C, le roi des rois avait édifié un splendide palais aux proportions imposantes et aux vestiges monumentaux de qualité (escaliers de 300 m dont les murs sont décorés de bas relief représentant les citoyens des contrées soumises, hall aux 100 colonnes, salle d’audience). Passage par Naqsh-e Rostam, dont les falaises ont accueilli pendant 2000 ans les symboles des dieux et des rois ; tombeaux notamment de Darius 1er.

J4 : Quelle est l’influence de la Perse sur la Bible et sur la pensée grecque ?

Départ pour Yazd en faisant étape par Passarguad, où se trouve le tombeau et les palais de Cyrus le grand, le fondateur perse, par Abarkuh, ville ancienne et étape majeure des routes commerciales reliant l’Asie centrale, la Chine, l’Inde, le golfe Persique et la Méditerranée qui périclita lors du développement des routes maritimes par les Européens. Installation pour 2 nuits à l’hôtel à Yazd.

J5 : Qu’est-ce que l’Islam et quelles sont ses diverses composantes ?

Visite de la mosquée du Vendredi (du 14è s.) considérée comme l’une des plus belles mosquées d’Iran avec son haut portail, dominé de deux fins minarets. Son dôme à double-coque est orné d’un décor géométrique de céramiques. Balade dans le quartier ancien de Yazd, plaque tournante des routes caravanières en bordure du désert du Kavir. Les quartiers traditionnels sont hérissés de tourelles qui valent à Yazd le surnom de « ville des tours d’aération » en captant le moindre souffle d’air. Découverte du majestueux portail d’Amir Chaqmâq, reconnaissable à ses trois rangées d’arcades superposées et ses deux hauts minarets. Visite du musée de l’eau. Celle-ci provient de la montagne car les pluies sont presque inexistantes. Promenade dans le quartier de la communauté zoroastrienne. Découverte du Temple du Feu. Depuis 1500 ans, un feu est alimenté pour témoigner de la pureté, de la vérité et de la bonté divines. Observation de tours du silence (datant de l’époque islamique) qui servaient aux rites funéraires zoroastriens. Les morts considérés comme impurs étaient exposés aux rapaces. Témoignage d’un membre de la communauté zoroastrienne. Visite de la maison de la force, gymnase traditionnel iranien qui plonge ses origines avant l’Islam.

J6 : Comment l’Islam marque-t-il la vie quotidienne ? Quelle a été la politique de l’Iran au cours du dernier demi-siècle : rapport à l’Occident et aux Etats-Unis, rapport à l’Iraq, etc. ?

Route pour Ispahan. En chemin, arrêt à Meybod pour y découvrir la citadelle de Narine Qal’eh et un caravansérail du 17è s. et à Na’in pour y voir la mosquée du vendredi. Installation à l’hôtel pour 4 nuits à Ispahan.

J7 : Comment les minorités religieuses vivent-elles en Iran aujourd’hui ?

Ispahan, perle de l’Iran. La légende dit que cette oasis située à 1590 m d’altitude a été construite à l’image du Paradis. Découverte de la Place Royale (Meydân-e Shâh, construite au 17è s.) bordée de la mosquée de l’Imam aux minarets de couleur turquoise, du palais Ali Qapu aux 3 étages principaux et de la mosquée de Sheikh Lotfollâh. Découverte du Pont aux 33 arches et du pont Pol-e Khâdju qui sert de barrage et d’écluse. Ils enjambent la rivière Zâyendeh Rud qui prend sa source au mont Zâgros et se termine après 270 km dans les marais aux frontières du désert. Visite de la cathédrale de Vank qui symbolise l’implantation de l’Eglise arménienne en Iran. Rencontre d’un témoin.

J8 : Pourquoi la Perse a t-elle suscité beaucoup d’intérêt de la part des Européens ?

Découverte de la Mosquée du Vendredi, une des plus importantes d’Iran et même de l’art islamique. Sa longue histoire architecturale est exemplaire des évolutions esthétiques qui se sont épanouies pendant près de 1000 ans. Découverte du Palais des 40 colonnes (Chehel Sotun) décoré de fresques extraordinaires (17è-18è s.) et du palais Hasht Behesht, un des deux seuls qui subsistent de cette époque dans cette ville. Temps libre au bazar.

J9. Comment les Iraniens répondent-ils aux défis du réchauffement climatique ainsi qu’à la croissance démographique ?

Départ pour Kashan. En chemin, arrêt à Natanz pour y visiter son splendide complexe islamique et à Abyaneh, petit village où la culture ancienne et les traditions sont encore préservées. Installation pour une nuit à Kashan.

J10. Quelle est la situation politique et économique des habitants ? Pourquoi y a-t-il eu une révolution islamique de 1979 ?

A Kashan, visite des maisons Tabâtabâi (19è s.), appartenant au gouverneur local, Borujerdi et Abbassian. Le jardin Fin, magnifique parc doté de bassins et de canaux. Passage par la ville religieuse de Qom, un des plus importants centre de pèlerinage chiite, et au Mausolée de Fatima Masouma (accès limité). C’est dans cette cité du savoir à l’autorité intellectuelle considérable que l’imam Khomeyni enseigna. Témoignage d’un imam. A Teheran, visite du Mausolée Khomeyni, lieu hautement symbolique de la révolution islamique où le religieux (but de pèlerinage, salles de prière, université islamique) se mêle au politique. Installation pour 3 nuits à Téhéran.

J11. Comment concilier Islam et modernité ?

Visite de la capitale iranienne, devenue en quelques décennies une mégalopole dont l’agglomération compte plus de 15 millions d’habitants massés au pied des monts Alborz (5600 m d’altitude). Le riche passé de l’Iran est résumé dans ses musées. L’Iran Bastan, musée archéologique qui expose tous les chefs-d’œuvre de l’art iranien des civilisations préislamiques à l’époque musulmane. Le musée du verre et de la céramique offre aussi un panorama de pièces allant de la période achéménide jusqu’au 19è s.. Balade dans le bazar de Teheran. Le ramadan débute ce soir pour un mois. Ferveur et animations.

J12. Comment l’Iran perçoit-il le monde occidental ? Quelles sont les aspirations du peuple iranien aujourd’hui, notamment des femmes et des jeunes ?

Visite du musée des tapis, reprenant une vaste collection de tapis perses anciens. Découverte du palais Golestan, construit par la dynastie safavide (16è-18è s.) au cœur du centre historique de Téhéran. Cet ensemble palatial fut choisi comme résidence royale par la famille dirigeante kadjare. Il illustre la fusion des arts et de l’architecture persans avec des styles et motifs européens. Témoignages d’un membre de la communauté chrétienne. Conclusion de la démarche. 

J13. Temps libre. Envol en milieu d’après-midi pour Bruxelles via Istanbul. Arrivée en milieu de soirée à destination.

 

Prix : 2.499 €

Inclus : voyage en avion et circuit en car, logement en chambre double en hôtel (4 à 5 étoiles normes locales) et en pension complète, visites, taxes, visa, oreillettes, compensation CO2, assurances assistance et annulation et pourboires.

Non-inclus : boissons          

Supplément chambre individuelle :  399 €

Informations pratiques :

- Programme sous réserve de changements indépendants de notre volonté. Témoignages (sous forme d’exposés) sous réserve.

- Noms des hôtels communiqués environ 2 mois avant le voyage.

- Passeport valable 6 mois après la date du retour, ne comportant pas de visa israélien, présentant 2 pages vierges. Il nous sera remis au plus tard pour le 9 mars 2020 en vue de l’obtention du visa.

- Les dames doivent respecter durant tout le séjour une tenue vestimentaire appropriée : cheveux couverts par un foulard, bras et jambes couverts. Pour les messieurs : pas de short.

- Voyage prévu pour personnes valides, autonomes pouvant marcher et suivre un groupe sans problème.

- En raison d’une forte pollution à Téhéran, cette ville peut être contre indiquée pour des personnes ayant des problèmes respiratoires. 

 

(Ou : >> télécharger le programme et un bulletin d'inscription <<)